La santé et la performance au féminin, votre gestion de carrière durable

Une prise en charge de la gestion du stress et du développement des ressources cachées permet aux femmes d’accéder à des qualités managériales sans égales et d’asseoir ainsi leur leadership au sein de l’entreprise.

À l’Institut Osteotherapeutics™, nous avons compris et établi depuis 2005 qu’il fallait s’occuper des femmes, de leur énergie et de leur carrière autrement.

Nous avons tenté de répondre à plusieurs questions qui nous reviennent dans le monde de l’entreprise au sujet de la place et de la posture des femmes et de leur véritable potentiel.

Il nous est apparu rapidement qu’à cet endroit, la dimension féminine est non seulement sous-exploitée mais qu’elle ouvre aussi l’accès à un ensemble de qualités managériales sans égales de la part des hommes.

Ce que nous appelons maintenant, mais plus pour très longtemps j’espère, leadership, doit résumer en vérité un ensemble de qualités requises pour guider un autre, les autres ou une entreprise.

C’est le proche cousin du follow et du like. Tout le monde peut-il et doit-il mener ?

Le leadership est avant tout une affaire de gestion et d’intelligence des émotions. Cette qualité revient en premier, par nature et par expérience de pratique, aux femmes (un petit nombre d’hommes charismatiques y excellent également).

Sachant que mener (to lead) s’accorde avec « entraîner les autres dans une direction que l’on a choisie, transporter d’un endroit à un autre, diriger le déroulement d’une action et d’une progression ou développer un style de management que l’on a établi »,

Mener a-t-il un genre ? Le leadership se décline-t-il de la même façon au masculin et au féminin ?

Nous avons perçu que ce n’est pas le cas et c’est ainsi que nous avons commencé à prendre en charge la gestion du stress et le développement dynamique des ressources cachées des femmes dirigeantes.

Nos interventions successives aux Women’s Forum de Deauville, aux Women’s Summits des Universités du Wisconsin et de Austin Texas, aux programmes sur mesure de l’Université de British Colombia de Vancouver et de l’Insead de Fontainebleau nous ont ouvert une palette complète de déclinaisons du féminin dans l’entreprise.

Notre encadrement et nos interventions auprès des femmes se rapprochent de la prise en charge des grands athlètes que nous effectuons en parallèle, en travaillant de manière profonde et accessible sur l’équilibre du cerveau limbique émotionnel et sur sa connectique avec le cerveau cognitif et cortical.

Nous abordons spécifiquement la santé de la femme et son système neuro-endocrinien, régulateur du système hormonal et circadien, grâce à des protocoles de prise en charge livrés à chacune de nos participantes et facilement adaptables sur le plan nutritionnel. Ces protocoles sont soutenus par des exercices spécifiques d’exploitation du cerveau et des émotions et sont équilibrés par une gestion scrupuleuse des rythmes biologiques spécifiques de la femme.

Women's balance

Contenu consultable sur l’article :

Quand la science s’invite à la performance en leadership

logo-forbes photo-guillaume-article-forbes

Comments are closed