Adhérences, circatrices et infertilité

Un système de test et de diagnostics sur mesure pour révéler la présence et le type d’adhérences et de cicatrices : des résultats spectaculaires !

Les adhérences ( post opératoires, post inflammatoires ou post infectieuses ) sont parmi les plus forts fixateurs de mobilité que l’on puisse rencontrer dans le corps, bien plus encore que les blocages articulaires.

Elles collent, tirent, aspirent et verrouillent les structures mobiles du squelette et du système muscolofascial.

Elles peuvent toucher le système digestif entier, le système urinaire, le cœur et les poumons, et pour le plus spectaculaire, le système reproducteur de la femme.

Les adhérences sont responsables de douleurs et d’un grand nombre de dysfonctions qui affectent la posture, l’équilibre et la mobilité du système muscolosquelettique.

De mon point de vue, les adhérences et les cicatrices sont les éléments perturbateurs du corps les moins bien considérés et le moins souvent traités dans de nombreux syndromes douloureux et pathologiques.

L’infertilité est le plus inquiétant d’entre eux.

Après 10 années de recherche, j’ai établi un système de test et de diagnostic pour révéler la présence et le type d’adhérences et de tissu cicatriciel n’importe ou dans le corps, ainsi que les effets provoqués chez le patient.

J’ai finalement organisé une série de techniques sur mesure pour chaque organe et chaque type de tissu, mou ou osseux, qui répondent aux besoins du patient.

Les résultats peuvent être spectaculaires et normalisent la fonction de l’organe, éliminent la douleur et l’influence sur le système musculosquelettique.

Comments are closed