L’Articulation Temporo-Mandibulaire (ATM)

Rétablir le bon fonctionnement de l’A.T.M permet de diminuer, voire de supprimer, les symptômes et douleurs associés au dysfonctionnement de la mandibule.

L’ATM est la seule articulation suspendue du corps (elles sont 2 atm et permettent à la mandibule de bouger). Cette exception en fait un élément osseux et articulaire sensible aux stress mécaniques venant du crâne, des vertèbres cervicales, des épaules et des clavicules qui sont tous reliés musculairement à la mandibule.

La bonne fonction de l’atm repose sur de bons contacts dentaires : l’occlusion. Cette dernière peut se déséquilibrer et changer les contacts, provoquant un glissement de la mandibule. C’est un couple de cause-à-effet réciproque capable de produire des douleurs et des troubles spectaculaires.
La mobilisation de la mandibule provoquera alors des craquements et des subluxations qui mèneront l’articulation mandibulaire à forcer pour fonctionner, ouvrir et fermer, parler, mastiquer et bailler.
Ces symptomes classiques peuvent être associés à une fatigue, une raideur du cou, une tension dans la machoire, des douleurs faciales et des cépahalées et migraines.
À long terme, la dysfonction mandibulaire engendre souvent un syndrome dépréssif chez le patient.

Le traitement ostéopathique va équilibrer les forces mécaniques des tissus alentours et relâcher les 2 articulations temporo-mandibulaires, leurs ligaments, leurs muscles et leurs disques.
Les résultats sont probants et montrent une diminution ou une abolition des craquements et des douleurs, une augmentation notable de l’amplitude d’ouverture et des movements latéraux de la mandibule. Les fonctions masticatrices sont rétablies.

Comments are closed