Une alimentation sur mesure pour les champions

Découvrez les conseils de Guillaume Caunègre et sa recette de petit-déjeuner de champions !

Dans vos programmes de suivi d’athlètes, vous prenez en charge 100% de l’alimentation, il paraît même que c’est vous qui préparez tous les repas… Pourquoi ?

Effectivement, l’alimentation est l’une des 4 clefs fondamentales de réussite compétitive de notre programme. Si je suis en immersion avec l’athlète, je suis aussi en cuisine, et j’adore! Ou avec le cuisinier du restaurant. En général pour la préparation et la durée de l’évènement, je préfère être avec l’athlète, ou le groupe d’athlètes, dans un lieu à l’écart où nous pouvons faire nos exercices, traitements et préparations diverses. Je peux aussi contrôler au préalable l’achat de chaque aliment. C’est une immersion indispensable pour créer l’environnement exceptionnel de succès.

Chaque aliment de chaque repas a un rôle déterminé et symbiotique avec les autres. Les heures de repas sont étudiées en fonction du calendrier et des horaires de compétition ou d’épreuve et leur durée. Les aliments sont de qualité, biologiques, frais et locaux dans la mesure du possible. Nous pouvons gérer l’optimisation de l’effort physique et mental pour une période courte et explosive, ou sur un évènement plus long ou répétitif dans l’épreuve avec la gestion raisonnée de l’alimentation sur plusieurs jours.

Avez-vous élaboré des stratégies spécifiques ? Pouvez-vous nous donner un exemple ?

En matière de stratégie, je me suis progressivement basé sur mon expérience clinique avec des centaines d’athlètes de tout niveau et motivés. Pour le très haut niveau,  j’applique une alimentation que je teste avec l’athlète à l’entraînement. Nous allons ainsi progressivement affiner le régime et le cycle idéal en fonction des résultats et du retour physiologique de l’athlète.

Je pratique aussi la fragmentation des repas pour garder du sang disponible dans les muscles et au service du cerveau pour contrôler l’effort sur une journée entière. Il faut également composer avec les changements de dernière minute liés à l’organisation de compétition ou à la météorologie. Ça peut devenir très compliqué mais lorsque l’on travaille en amont, sur plusieurs semaines pour habituer le corps à recevoir des « directives » alimentaires, les adaptations se font souplement et génèrent un grand potentiel d’énergie disponible pour l’athlète au moment T.

Un exemple pratique ?

Je vais vous donner ma recette de petit-déjeuner de champion ! À consommer pendant la période compétitive…

Une base d’aliments tous organiques, des flocons d’avoine à faire tremper la veille au soir pour la nuit dans l’eau pour gonfler la céréale et libérer ses nutriments. Le matin, on recouvre de lait de graines de chanvre, de châtaigne ou de noisette. On ajoute une cuiller à soupe de graines de Lin moulues, de Cacao pur, de graines de Chanvre, de graines de Chia et de poudre de Maca… on trouve ces « super aliments » dans les boutiques bio ou en ligne, ils sont facilement transportables. On termine avec une cuiller à café de vrai miel de qualité, c’est délicieux.

À ce petit déjeuner, l’on va associer une protéine animale, toujours bio et au goût de l’athlète et un fruit à faible index glycémique. C’est un cocktail absolu d’énergie contrôlée et disponible associé à une digestion facile et légère, on l’a appelé : « Osteotherapeutics breakfast for champions » !

Organic and seasonal food base for competitive event

Des aliments biologiques et de saison pour préparer une compétition

Osteotherapeutics breakfast for champions

Osteotherapeutics breakfast for champions

Comments are closed